Vous êtes ici : Accueil > Jeunes Reporters pour l’Environnement > Carrefour et le « cœur de gamme »
Par : eleve5
Publié : 12 octobre 2016

Carrefour et le « cœur de gamme »

Pourquoi Carrefour a mis autant de temps à s’engager dans cette démarche ?
En quoi le coeur de gamme va contribuer au Développement Durable ?

Le 1er Juin 2016, le groupe Super U a signé la charte d’engagement pour le coeur de gamme mais d’autres chaînes comme Carrefour ont mis beaucoup de temps à s’engager dans cette démarche car ils ont longtemps écarté l’idée de proposer un produit de qualité pour le consommateur à un prix rémunérateur (avantage financier) pour le producteur.

Les éleveurs ont alors boycotté les magasins de ce groupe pour forcer la direction à plier et s’engager, en créant des pancartes qui avantageaient les magasins Super U mais aussi en déversant du fumier devant le magasin Carrefour d’Issoire dans le Massif Central.

Mais il faut savoir que Carrefour avait fait pression sur les producteurs pour leur payer moins cher leurs viandes et donc en vendre forcément plus. Ainsi les gros producteurs profitaient de leurs puissances tant dit que les producteurs locaux était en pleine crise.

Dernière Information

Le 7 septembre, Carrefour s’est engagé à suivre la démarche de « cœur de gamme » qui valorise le prix des viandes de races allaitantes (vaches qui ne sont pas traies mais qui sont destinées à la production de viande), cette démarche a été instaurée par la FNB, la Fédération Nationale Bovine.
C’est après un long échange de point de vue sur l’avenir de la filière bovine que Carrefour a annoncé : « Les coûts de production constitueront désormais pour Carrefour une référence dans la construction des prix et de leur révisions »
Les producteurs locaux de vaches à viandes vont pouvoir vendre leur productions aux grandes surfaces comme Super U en depuis peu Carrefour.

Lien avec le Développement Durable

Cette démarche est VIABLE

Économique

Avant le 7 septembre, Carrefour ne vendait pas forcément des viandes de qualité mais ils faisait surtout du profit en vendant des viandes de premier choix.

Social

Le passage en cœur de gamme des grande surfaces va permettre aux petits producteurs de vendre au juste prix et de vivre mieux.
Les relations entre ces groupes et les producteurs locaux vont s’améliorer et les tensions possibles entre les gros producteurs et ceux qui sont locaux seront moins présentes.

Environnemental

Si les producteurs locaux sont en bio ou en agriculture raisonnée, l’aspect environnemental est aussi concerné.

Clémence Chirié 2de3